Cépages

LES CÉPAGES BLANCS

Depuis la création de l’appellation, Cassis a bâti sa réputation sur les vins blancs (représentant 70-80 % de la production). Ces derniers sont connus pour être parmi les meilleurs blancs de Provence. 
Les Blancs se composent de 5 cépages :la Marsanne et la Clairette entrant, par décret, depuis 2005, à 60 % dans leur composition, dont au moins 30 % pour la Marsanne seule.

  • La Marsanne donne un jus vert, porteur de degrés et d’arômes. Il apporte la finesse et à une bonne longueur en bouche.
  • La Clairette participe à la fraîcheur, à l’acidité, à la richesse en alcool et à la persistance. Il confère au vin, souplesse et rondeur.
  • L’Ugni blanc, un des plus vieux cépages de Provence, (il a été importé par les Grecs, il y a 2600 ans) donne de la finesse, et surtout favorise une délicate acidité indispensable à l’équilibre subtil des Blancs de Cassis. Il soutient les renforts alcooliques et charnus de la Clairette.
  • Le Sauvignon est très “floral”. Il marque de ses parfums de fleurs d’amandier et de jacinthe.
  • Le Bourboulenc blanc (ou Doucillon), est un cépage rustique, robuste et productif, qui enrichit les blancs d’une “note moelleuse” typiquement méridionale. Il confère structure et équilibre, finesse et chaleur.
  • Le Pascal Blanc est un cépage qui a quasiment disparu à Cassis. Seul un domaine a préservé ses qualités et l’utilise dans l’élaboration d’une de ses cuvées. C’est un cépage fin, élégant et puissant, il stabilise le complexe aromatique.

LES CÉPAGES ROSÉ ET ROUGES

Trois cépages entrent principalement dans la composition des Rouges et des Rosés :

  • Le Grenache apporte des parfums de fruits rouges et de la rondeur aux vins rosés et rouges.
  • Le Cinsault confère aux rosés fraicheur, légèreté, et des arômes de fleurs et de fruits.
  • Le Mourvèdre, cépage tardif, donne le côté capiteux, très coloré et aromatique (violette, abricot, cerise…). Il contribue á l’équilibre tannique, au velouté, au « corps », gages d’excellentes qualités des vins rouges.